la nature au bout de l objectif

Un phare, l'entrée d'un chenal... La Côtinière

 

 

C'est ici que commence une parenthèse aux crêtes -préardennaises!!  Un voyage passionnant au milieu de la famille, des marins de retour de mer avec des tonnes de poissons, des animaux, de balades à vélo, à pied et bien d'autres choses encore... que du ressourcement et une bouffée d'air frais...

Ici le port de la côtinière

Le bateau de sauveteurs en mer

 En cliquant sur le lien ci dessous vous pouvez aider les sauveteurs en mer par des dons pour qu'ils puissent continuer à sauver des vies.

 MERCI pour eux

 S.N.S.M

Une petite info sur l'accident en mer en 1996 lors de la fête de la mer du 15 Août:

Lors d'une fête de la mer à La Cotinière (île d'Oléron), un chalutier a chaviré, cinq personnes ont péri, 15 ont été hospitalisées et quatre ont été portées disparues. Les secours et les soins ont été perturbés par l'affluence de personnes plus ou moins impliquées. L'expérience a montré la nécessité d'adapter l'organisation des soins et secours à l'événement mais aussi à la réponse spontanée d'une population. Cet accident souligne également la nécessaire coordination entre autorités maritimes et terrestres. Il rappelle l'acuité des problèmes de communication et d'acheminement des moyens logistiques et humains.

DSCF4294

 

Un peu d'histoire sur la Côtinière:

La CotinièreVers 1700, il n'y a qu'une "paire d'écluses" qui constituent en fait un simple abri naturel qui accueille quelques chaloupes pratiquant la pêche à quelques encâblures du rivage.
En 1843 et 1844, une digue de 135 mètres est construite, dans le but de faciliter l'accès aux navires apportant de la nourriture, pendant ce temps de disette (fin des guerres impériales). Cette digue abrite alors 7 chaloupes.

L'ancienne chapelle Saint Nicolas, édifiée au 18ème siècle a été depuis recouverte par les sables.

Entre 1862 et 1867, la jetée est réparée et prolongée à 320 mètres. L'épi du Colombier, long de 120 mètres complète l'abri. Le port est balisé pour en faciliter l'accès. En 1866, un canot de sauvetage y est établi par la toute nouvelle Société Centrale de Sauvetage des Naufragés. Il s'agit de l'"Etoile de la mer", canot en bois de 10 mètres de long, qui en 22 sorties sauva plus de 70 personnes. Il fut démoli en 1889. Le port de la Cotinière connaît alors une certaine animation : pêche, commerce et refuge en cas de mauvais temps.

Mais les ouvrages ne résistent pas longtemps : une tempête en 1870 achève de les ruiner et le sable envahit de nouveau le port. Le deuxième canot de sauvetage, le "Louis Méret" est acquis en 1889, et jusqu'en 1911, il effectua 18 sauvetages. En 1882, puis de 1890 à 1900, les ouvrages du port sont reconstruit, le phare est érigé en 1900. Malheureusement, le port continue de s'ensabler. On enlève le sable, peine perdue. On prolonge alors la jetée et l'épi du Colombier. D'une façon quasiment continue, on reconstruit les digues détruites par les tempêtes et on enlève le sable qui s'accumule dans le port. La peinture à droite est de Pierre Dauphin.

Le troisième canot de sauvetage de La Cotinière se nomme le "Gabiou Charron", de 1911 à 1957, il effectua 8 sorties. En 1955, après une analyse scientifique de l'envahissement par le sable, une nouvelle protection est construite.

En 1962, un abri est construit pour l'un des plus modernes des canots de sauvetage opérant sur les côtes de France. Il s'agit du "Juliette Gaston Conchon" qui a déjà effectué 5 sorties. Vers 1970, le port devient trop exigu et il est agrandi en 1982.

La criée, construite en 1910, est modernisée et devient entièrement électronique.

Maintenant

Plus de 4300 tonnes de poissons sont débarquées chaque année dans le port de la Cotinière, pour une valeur de plus de 100 millions de francs. La Cotinière est ainsi le premier port du département, avec 75 bateaux,

270 marins et 44 acheteurs en criée.
Vous pouvez aller visiter la criée électronique (une des plus moderne en France) qui se déroule tous les jours vers 17h00. Cette criée a été modernisée en 1987, elle est équipée d'un chariot élévateur de 250 tonnes.

En flanant sur le Port, vous pourrez visiter un petit aquarium (qui n'a rien à voir avec le somptueux aquarium de La Rochelle), mais qui vous présente des centaines d'animaux qui peuplent les 70 000 litres d'eau de mer des aquariums.

Vous pourrez également acheter du poisson et des crustacés tout frais sortis de la mer.

Une exposition de maquettes de bâteaux se trouve également sur le Port, mais ne manquez pas de visiter l'église où vous pourrez admirer d'autres maquettes qui servent d'ex-votos aux péris en mer. Le circuit Pédaler au fil de l'eau, organisé par 2 roues pour une île passe par La Cotinière.

Il y a un bon spot de skimboard, à côté du Port de la Cotinière.

http://www.cabuzel.com

Balade dans les marais ostréicoles

Les huître sont recueillies dans la bassin sur des piquets prévus à cet effets puis elles sèchent là!!

Ensuite elles s'écoutent dans des filets

C'est seulement quelque temps plus tard qu'elles seront nettoyé, lavés et rapés à grande eau...

 


 



24/08/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres